Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile

Stages de chromothérapie et de Mandalas

Si la Chromothérapie e les Mandalas vous intéresse nous vous proposons des stages toute l'année à Saint Maximin dans le...

Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile

L

ors de la fabrication de couleurs végétales, on travaille encore à partir de matières premières conservées en l'état et dont la force de coloration ne se développe qu'à travers un lent processus de fabrication qui demande beaucoup de patience et d'observation.
Autrefois la teinturerie était considérée comme un art et Bertholet (1791), dans son ouvrage fondamental "Eléments de l'art de la teinture", écrit : "Quoique les travaux des savants eussent été fort utiles pour déterminer les circonstances essentielles des procédés, soit pour faire l'analyse de plusieurs substances colorantes et multiplier les ressources de l'art, soit enfin pour découvrir la véritable cause de quelques phénomènes partiels; il n'a pas été possible de former une théorie qui liât toutes les parties de l'art et surtout qui réunit sous un même point de vue les procédés de l'industrie et les opérations de la nature".
Comme il existe des milliers de plantes tinctoriales de par le monde, les teinturiers possédaient toujours un laboratoire d'expériences, ils purent ainsi sélectionner celles dont les couleurs résistaient le mieux au lavage et à la lumière.
Colbert sous le règne de Louis XIV fit établir des règlements très précis en rangeant les plantes tinctoriales en deux catégories : les teintures de grand teint comme l'indigo, le pastel, la garance, le réséda luteola, etc...et les autres plantes aux teintures demandant plus de préparation pour leur solidité et plus de précaution au lavage dites plantes de petit teint qui concernait toutes les baies, les fleurs, etc...
Louis Augustin Dambourney, née en 1772 nous a laissé un recueil qui se trouve actuellement au muséum d'histoire naturelle où il a révélé plus de 1200 nuances végétales issues de toutes les fleurs, tous les fruits, des bois, des écorces, des feuilles et de racines en notant toutes les périodes de ramassage.
Les couleurs végétales se méritent ! Car il ne suffit pas de connaître leurs noms et leurs principes colorants et de lire quelques recettes, il faudra pour celui ou celle qui veut approcher cet art relever les manches, trier, laver, filtrer, peser, surveiller lentement que l'eau froide passe à l'ébullition, etc..., observer, noter car selon où l'on a ramassé la plante, si c'est un terrain calcaire ou argileux, selon l'emploi d'une eau plus ou moins calcaire, selon le matériel de cuisson (cuivre, émail, etc...), la couleur sera différente; sans compter la préparation du tissu, c'est-à-dire "mordancer", et cela, c'est une autre histoire...
Mais au bout de tout ce travail, il y aura la surprise de découvrir à chaque nouveau bain une nouvelle couleur qui nous parlera comme celles de la nature et agissant comme telles; leur absence d'agressivité, leur forme d'existence multidimensionnelle, leur innocuité, etc... Tout cela sera notre récompense.

Sylvaine MAGRINI

 

Sylvaine créations teintures végétales soie chromothérapie couleur naturelle textile
l Présentation l Catalogue l La teinture végétale l Chromothérapie l Actualité l Contact l Infos légales l